Questions de pratique De VFF à pieds nus?

Discussion in 'Chapters' started by AnthonyV, Aug 23, 2022.

  1. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    Bonjour à toutes et tous,
    comme je l'avais expliqué dans un post précédent, je me suis mis à la course à pied en Septembre 2021 et suite à un TFL (dès la première sortie), j'ai décidé de faire une transition vers des chaussures plus minimalistes.

    A l'aide d'un kiné, clinique du coureur, j'ai revu ma pratique, transitionné en 8 semaines vers des Saucony Fastwitch 9 et finalement couru mon premier 10 km en compétition en Janvier 2022.

    En février 2023, j'ai décidé de pousser ma pratique vers du encore plus minimaliste en faisant une seconde transition vers des Vibram Five Fingers v-run. Je pensais l'avoir finie en 12 semaines mais au moment au j'écris je suis à 30 semaines.
    Si j'ai atteint le 100% VFF au bout de ces 12 semaines, j'ai rapidement rencontré des difficultés avec mes mollets, mes pieds et mes articulations de cheville. Etrangement, rien de tout ça n'était apparu quand je mixais Saucony et VFF.
    J'ai donc repris contact avec mon kine pour assurer un suivi et éviter la blessure, et la solution a été de réintroduire de la course en Saucony (en gros 80% VFF, 20% Saucony) durant 4 semaines avant de passer à 90%.

    Seulement, après 5 mois à passer mon temps à trainer ma carcasse sur le bitume à faible allure, j'ai eu un gros coup de démotivation. Je courais lentement (6,40 à 7'/km) en endurance fondamentale, j'avais l'impression de régresser. J'ai plusieurs fois pensé à stopper ma transition, voir la CAP, cependant je m'étais trop engagé pour stopper. Je pouvais pas mettre 20 semaines de travail à la poubelle, et puis plus le temps passait plus je me rapprochait de la fin.
    J'ai donc réintroduit de l'intensité par petites doses, j'ai arrêté de regarder ma montre sans arrêt, arrêté de mettre des alarmes cardio et j'ai travaillé à la sensation.
    J'ai aussi accepté que le fait de mettre des chaussures avec drop (même faible) n'était pas une régression mais un moyen de parvenir à mes fins.

    Cet été j'ai pris beaucoup de plaisir et mes performances (en EF) n'ont jamais été aussi bonne. Je cours autour de 6'15 en moyenne, parfois en dessous de 6' et je suis plus serein.

    Seulement, j'ai de nouveau rencontré des problèmes, des douleurs aux pieds surtout (dessus du pied, bord extérieur, malléole). Pas grave, mais suffisant pour m'alerter.
    Sur les conseils de coureurs barefoot, j'ai commencé à introduire de la course pieds nus, par des 5' par sortie en lieu et place des VFF.
    Depuis je suis à 6 sorties avec 5' de PN et une avec 6'.
    Par exemple, aujourd'hui j'ai fais: 1h d'endurance fondamentale -> 6' PN, 37' VFF, 17' Saucony.

    Mes remarques sur mes séances PN:
    • Les douleurs aux pieds disparaissent en PN (meta tarse, dessus du pied, bord extérieur) et reviennent en VFF (ça m'empêche pas de courir et ça diminue avec le temps)
    • Ma vitesse augmente en PN: je ne cherche pas à modifier mon allure mais je remarque une allure un peu plus élevée, par ex aujourd'hui j'ai couru entre 6'10 et 5'50/km en EF et PN.
    • Ma cadence augmente légèrement, de 180/182 je passe à 184/187
    • Je constate aucune ampoule ou frottement

    Je dois dire que je suis un peu étonné, je m'attendais à que ce soit difficile de courir pieds nus et finalement c'est tout l'inverse, je n'ai pas du tout l'impression de devoir faire un effort pour le faire. Je pensais pas avoir autant de plaisir à le faire, je voulais juste travailler ma technique afin de m'aider dans ma transition. Courir pieds nus me demande aucun sacrifice en terme de performance ou de pratique, je m'adapte c'est tout. Aussi, je pensais pas que ça puisse réduire ces douleurs qui m'inquiètent tant.

    Forcement, je me pose beaucoup de questions sur ma transition car si le but était de performer en VFF, je m'aperçois qu'après 30 semaines j'en suis encore à devoir mettre mes anciennes chaussures et courir en VFF n'est aussi évident que ce que je pouvais penser.

    Maintenant arrive ma réflexion, courir pieds nus serait-il la solution à mes problèmes ? Je ne mets pas une croix sur la course en minimaliste pour autant, je m'étais jurer de ne pas courir pieds-nus et finalement voilà que je me mets à aimer ça.
    Cela fait 30 semaines que j'adapte sans cesse ma pratique, je fais une croix sur des compétitions et des performances qui me tenaient à coeur. J'ai peur qu'être plus radicale, me fasse encore patienter encore et encore. Ceci dit, c'est aussi l'occasion de revoir ma pratique et mon rapport à la course. Et si tout ça n'était pas si important...

    Bref la philosophie viendra après :D.

    Je parle beaucoup mais j'aimerais solliciter votre aide sur ma pratique. Aujourd'hui, je voudrais tenter de mettre plus de pieds-nus. Actuellement je considère que mon temps en PN doit être retranché de mon temps en VFF. Je suis capable de courir entre 45 et 50' en VFF par sortie, en 4 sorties par semaine pour un kilométrage de 30km+.
    Quand je cours pieds-nu j'écoute ma raison pour rester dans le temps prévu (5' ou 6' comme aujourd'hui par exemple), mais puis-je puiser un peu plus dans le temps de VFF afin d'ajouter encore plus de pieds-nus? Ext ce que mon travail fait en VFF peut être considérer comme de la préparation au PN. Finalement, est ce que je peux imaginer courir 10 ou 15' pieds nus et compléter par les VFF ensuite puis les Saucony pour faire mon volume de course.
    Bref, est ce raisonnable de faire plus tout en restant cohérent avec mon passif et ma pratique et jusqu'a quel point, selon-vous.

    Merci à ceux qui auront tout lu, c'est un peu long mais ça me semblait nécessaire de tout poser pour bien comprendre.
     
  2. Sly

    Sly Chapter Presidents
    1. Portugal

    Joined:
    Oct 8, 2013
    Messages:
    809
    Likes Received:
    1,863
    Bonjour

    j'ai traduit l'année dernière le livre Courir Pieds Nus de Ken Bob Saxton, bouquin qui en 2013 m'avait beaucoup aidé et dont le propos est d'une grande intelligence, mais aussi d'une grande rareté dans le petit milieu de la course à pied. C'est donc pour moi un livre particulièrement précieux.

    Concernant les minimalistes et le pied nu, son point de vue est le suivant : il est dangereux de passer de la chaussure maxi à la mini, parce que la mini offre moins de protection. Une technique imprécise, voire violente, sur un pied moins protégé ne fera qu'augmenter les dégâts.
    Par contre, le pied nu lui possède un avantage majeur : la sensibilité, qui fournit de l'information précise et immédiate. Ken Bob propose donc d'explorer d'abord le vrai pied nu (par toutes petites doses, bien évidemment) pendant quelques mois, pour explorer ces sensations, développer finesse et précision dans son mouvement, pour, ensuite, s'autoriser à chausser des minimalistes.
    Le bouquin est partout dans toutes les bonnes boutiques.
    Et deux présentations par l'auteur ici et là :
    https://accroupietpiedsnus.fr/2017/11/22/comment-courir-pieds-nus-barefoot-running-how/
    https://www.lanutrition.fr/ken-bob-saxton-pourquoi-je-cours-pieds-nus
     
    Florent85, Clark and AnthonyV like this.
  3. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    hello @Sly
    en effet j'ai bien commencé à lire le livre de Ken bob. Cependant, j'en suis qu'au premier chapitre.
    D'ailleurs, je rejoins ce point de vue, l'ayant moi-même expérimenté. J'ai l'impression que courir pieds nus est "plus facile" qu'en vff, tant que notre pied est adapté à la surface. Pour moi ça va je suis en essentiellement sur le goudron.
    Cela se confirme avec des modèles comme v-run qui possedent une semelle plutôt "dure", souple certes mais relativement dur, je suppose pour tenir sur les sols abrasifs. Cependant, on se coupe de sensation. Je suppose que c'est moins vrai sur les modèles plus minimalistes comme les KSO.

    Aujourd'hui j'ai parcouru 1km pieds nus en 6'17. Je ne regarde pas le chrono mais j'aime, après course, voir ce que ça donne.

    Je suis capable de courir plus de 45' en vff, m'arrêter au bout de 6' en pieds nus est très frustrant. J'ai envie de plus, tant que ma plante de pied le supporte disons, est ce que c'est une bonne idée.

    Je suis un flippé de la blessure et actuellement je souffre un peu du pied gauche (dessus du pied au milieu et vers le bord extérieur et à la tête des metas 2 et 3). Je ne pense pas que ce soit grave mais je fais très attention.

    Au final j'ai l'impression que le PN est moins traumatique (chez moi) que les VFF, ce qui confirmerait les propos de barefoot bob.

    Je ferai bien 10' ou plus en PN afin de trouver le volume qui correspond à ce que je peux supporter, puis passer en VFF pour finir. Je suppose que mes 7 mois de transition doivent m'aider à aller plus vite dans le PN que si j'avais débuté en février dernier (début de ma transition).

    bref, pas évident mais si vous avez des idées je suis preneur.
     
    Florent85 likes this.
  4. Sly

    Sly Chapter Presidents
    1. Portugal

    Joined:
    Oct 8, 2013
    Messages:
    809
    Likes Received:
    1,863
    Si les VFF sont pour le moment "dangereuses" pour toi (tu sembles constater des débuts de fracture de fatigue dans les pieds après tes sorties longues en VFF),

    je te suggérerai alors de rester, pour le moment, en chaussures "classiques",
    mais d'intégrer à ton entraînement du vrai pied nu, sur goudron dur et rugueux.

    Ce vrai pied nu va te permettre 2 choses :
    - d'une part de rééduquer des pieds (et des mollets), dans des conditions de grande progressivité (tu le dis toi-même, pour le moment c'est 5 minutes max)
    - mais aussi, et surtout, de développer la technique la plus fine grace à la sensation. Le goudron est dur, donc tu vas apprendre à poser le pied au sol en douceur. le goudron est rugueux, donc tu vas apprendre à limiter les frottements.

    Peu à peu, tu pourras faire des sorties pieds nus de plus en plus longues.
    Peu à peu, tu pourras également t'autoriser à chausser des minimalistes (j'aime beaucoup les sandales).
     
    Florent85 likes this.
  5. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    @Sly ce qui est rageant c'est de se dire de devoir rechausser du maxi (même si mes chaussures relativement minimalistes comparées à ce que propose le marché).
    J'ai passé presque 7 mois à jongler entre VFF et Saucony, depuis presque 3 mois je ne porte les Saucony que 15 min max par sortie (pour une sortie de 60') et voir même moins de 10min.
    J'ai été très progressif avec une augmentation de 10% max par semaine et en redoublant mes semaines dès que nécessaire.
    J'aurais du mal à supporter courir 50' et plus en chaussures classiques, la forme ne me convenant plus (vive les pieds libérés).

    J'ai vu dans le livre que Barefoot Ken Bob propose une sorte de plan de transition, je pourrais peut être m'en inspirer. A ce jour j'ai fait:
    - semaine 1: 4 sorties dont 3 avec 5' PN
    - semaine 2: 4 sorties dont 3 avec 5' PN
    - semaine 3 (en cours): 2 sorties 6' et 6'16" PN

    Je prépare une petite rando pour dans 2 semaines, il est probable que je termine la semaine avec un peu de pieds nus et ensuite de la marche en VFF V-Trek (je dois m'y habituer). Je pourrais terminer mes séances en chaussant mes Saucony comme je le fait déjà.

    Une autre solution de mixer les 3: PN, VFF, Saucony comme je le fait déjà mais en diminuant de moitié le temps en VFF par ex.

    Hormis durant la transition (cad avant d'atteindre 100% en VFF, soit les 12 premières semaines), je n'ai pas eu beaucoup de semaines sans douleurs aux mollets et/ou pieds. J'ai constamment adapté ma pratique en réduisant le stress par plus de chaussures maxi ou en sautant des entrainements; Là j'ai une très bonnes dynamique à 30km /semaines de moyenne, ce qui me convient parfaitement. C'est vraiment dur de devoir tout remettre en cause tout le temps, mais cependant je pense de plus en plus que j'ai un problème dans ma pratique qui m'empêche de profiter pleinement.
     
    Florent85 likes this.
  6. ... comme mes pieds!

    ... comme mes pieds! Barefooters
    1. Belgiüm-Wall...
    2. France

    Joined:
    Apr 19, 2014
    Messages:
    235
    Likes Received:
    393

    Salut et bienvenu.

    Je te dirai seulement d'écouter tes pieds et d'appliquer la simple règle du "toujours un petit peu plus mais pas trop".

    Perso pour progresser en PN je partais an VFF sur une sortie type (parcours et km fixe) et je déchaussais à chaque fois de plus en plus tôt, rentrant VFF à la main, à chaque fois par tranche de 500 mètres ou 1km selon l'audace et la sensation du moment. Dès lors que j'ai pû faire mes petites sorties de 6/7 km en 100% PN, j'ai commencé à rallonger le 100% PN de 7 à 7,5km puis 8 etc pour revenir sur du semi-marathon (que je courais chaussé jadis) en 10 mois environ...

    La règle c'est qu'il n'y en a pas, s'il y a une discipline ou l'écoute du ressenti prime, c'est bien la course pieds nus...

    Espérant avoir éclairé ta lanterne!

    Bon run!

    .Cmp!
     
    Florent85 likes this.
  7. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    hello Comme mes pieds,
    j'étais justement en train de réfléchir à un plan (oui j'aime faire des plans).
    A la lecture du livre de Barefoot Ken Bob, je remarque qu'il y a deux plans types selon si l'on est débutant ou blessé ou bien coureur chaussé.
    Je me considère plutôt dans la seconde catégorie malgré ces gènes à mon pied droit (qui se sont bien atténuées aujourd'hui ceci dit).

    Cependant le livre suggère une progression sur 3 jours là ou je suis plutôt tendance clinique du coureur qui suggère d'augmenter les sorties en réduisant le volume et l'intensité de chaque afin de favoriser une meilleur adaptation.

    J'ai donc pensé à adapter la suggestion du livre (on garde le même volume hebdo et la repartition hebdo PN/Chaussé) en 4 jours.

    Une autre solution serait de suivre le plan du livre mais en conservant la 4ème sortie pour mettre de la natation ou du vélo.

    Dans les deux cas ça serait déconstruire totalement mon entrainement actuel, réduire le volume de course à pied de moitié et partir sur, je pense, une autre discipline et surtout une tout autre approche.

    Se remettre en question c'est toujours difficile car cela signifie s'avouer avoir échoué, mais c'est aussi ce qui permet d'apprendre.

    Selon vous, le plan dans le livre semble-t-il être un bon cadre ? (je sais qu'il ne faut pas les suivre à la lettre, mais ça m'aide à structurer mon entrainement).

    En tout cas je vous remercie pour vos interventions, qui m'aident, et j'espère faire les bons choix.
     
  8. Sly

    Sly Chapter Presidents
    1. Portugal

    Joined:
    Oct 8, 2013
    Messages:
    809
    Likes Received:
    1,863
    je plussoie entièrement.

    Avec le pied nu, tu feras en fonction de ce que tes pieds te diront, ce sont eux qui fixeront les limites et la progressivité, choses que tu ne peux pas planifier à l'avance...
    c'est un changement radical de paradigme, de manière de concevoir ton entraînement !

    Mais qu'importe : intégrer du pied nu à ton entraînement (en restant à l'écoute, dans une posture de recherche et d'exploration), te permettra de développer finesse et précision, choses qui seront très utiles à ta course chaussée (en VFF ou autres).

    le plan c'est qu'il n'y a pas de plan !
    mais intégrer du pied nu à son entraînement n'est pas faire marche arrière ni l'aveu d'un échec !
     
  9. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    C'est un petit peu mon problème, j'aime bien (j'ai besoin) d'évoluer dans un cadre défini. Ensuite ce cadre peut évoluer en fonction de mes sensations mais sans ça, je me pose trop de questions et j'en viens à ne plus évoluer tranquillement. C'est fatiguant.

    C'est pour ça que je cherche à cadrer ma pratique, dans un cadre qui est mouvant cependant.

    @Sly l'aveu d'échec était plus lié au VFF. Pour être franc je pensais pouvoir faire ma transition en 8 à 12 semaines. J'en suis à 30 et je dois encore composer avec des douleurs qui vont et qui viennent. Parfois ce sont les mollets, parfois les pieds. Mais jamais (ou presque) je n'ai réussi à enchainer convenablement ou bien alors dans un temps limité (4 semaines par ex). Le pire c'est que je suis très prudent, je mets pas d'intensité, je régule ma pratique par des adaptations quand le besoin se présente (baisse de l'allure, repos complémentaire, port de chaussures maxi par une sortie...).
    Et malgré ça, ça ne passe pas.
    C'est un peu ça mon sentiment d'échec et le fait de devoir tout reprendre "à zéro" possiblement.

    Ceci dit, ce que j'ai pu voir du PN m'a vraiment motivé, je suis de base un pro du pieds nus mais je n'aurais jamais pensé à le faire pour le sport, encore moins dehors.

    bref, je dois encore réfléchir à comment aborder ça.
     
  10. ... comme mes pieds!

    ... comme mes pieds! Barefooters
    1. Belgiüm-Wall...
    2. France

    Joined:
    Apr 19, 2014
    Messages:
    235
    Likes Received:
    393
    Ah ça le travaille le garçon!.
    Mon humble avis: si on prend un peu de recul, peut importe le plan, l'objectif est de courir et progressivement le plus souvent pieds nus en prenant en compte son ressenti : "j'en ai fait trop"vs "je peux en faire plus".
    Ne pas oublier de se libérer, si on veut s'affranchir du carcans de la chaussure, il serait dommage de s'enfermer dans un plan trop structuré (remplacer un dogme par un autre?)
    Perso, l'option d'une quatrième sortie autrement qu'en CAP me semble une bonne chose, ça repose la peau des pieds et ça change les idées.

    Bye.

    .cmp!
     
    Florent85 likes this.
  11. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    Tu as entièrement raison.
    Quelque part il y a un travail de lâcher prise à faire qui va avec l'abandon de la chaussure.

    Mais c'est peut être le plus dur (chez moi). Par contre cela fait seulement 2 mois que j'ai arrêté de mettre une alerte sur la montre quand je dépasse une zone cardio.

    C'est con mais ça a été un effort de le faire tellement on peut être conditionné.

    La contrainte rassure autant qu'elle freine les sensations et la maîtrise de soi.

    Et comme on ne peut pas tout exigé en même temps alors on fait ça, pas à pas.

    Pour info, j'ai décidé de rester sur mes 4 sorties hebdo avec une progression constante sur les 4 prochaines semaines. Peut être que je remplacerais ou compléterai une séance par de la piscine.

    J'arrête de me prendre la tête
     
  12. Florent85

    Florent85 Barefooters

    Joined:
    May 29, 2016
    Messages:
    311
    Likes Received:
    786
    Salut AnthonyV.

    ... Comme mes pieds et Sly ont déjà beaucoup dit.

    Juste une petite remarque concernant les VFF : je ne connais pas tous les modèles et j'ai personnellement fait un seul essai qui m'a suffit à dire que c'était pas fait pour moi, mais quand j'entends certains utilisateurs, j'ai l'impression que ce sont des chaussures difficiles à "maîtriser". Elles protègent plutôt moins de l'impact au sol par rapport à d'autres minimalistes, ce sont des chaussures qui respectent relativement la liberté de mouvements des pieds, ça doit être facile de trop en faire, et de se blesser avec.
    Et je dis ça sans dire pour autant que ce sont de mauvaises chaussures.
     
    ... comme mes pieds! likes this.
  13. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    @Florent85
    Dans mon cas je cours en VFF V-Run. Ce que je peux dire c'est dès le premier essayage j'avais trouvé la semelle assez "dure" dans le sens ou bien qu'elle soit souple et peu épaisse (8,5 mm) la composition de la semelle la rend résistante à l'abrasion, elle donc assez dure.

    Depuis j'ai couru plus de 500 km avec et mon expérience est globalement bonne. Ce que je note c'est que malgré avoir suivi un plan de plusieurs mois, d'être progressif, je n'ai pas encore réussi à courir sans être 100% à l'aise.
    C'est par phase, et souvent en alternance. Si je me sens bien, je sais que 2 semaines après ça ne sera pas le cas.

    Du coup je te rejoins sur un point, elles doivent être dure à maitriser. Et selon nos expériences et nos capacités, cela peut être adapté ou non.

    Quand j'ai démarré la lecture du livre de Barefoot Ken Bob, je trouvais qu'il abusait avec les VFF. Elles sont souvent citées en comparaison à d'autres modèles. Et moi même je trouvais que ce ne justifiait pas toujours.
    Et puis, finalement avec un peu plus de recul, je me rends compte qu'il a totalement raison.

    Il n'agit pas de faire le fanboy, il faut être capable de reconnaitre ce qui va de ce qui ne va pas.

    L'outil est dur à maitrisé comme tu dis, et là ou une chaussure minimaliste type Altra offre un bon rapport sensations/protections, la five fingers semble déséquilibrée. Du coup on se retrouve à la peine là ou les autres semblent à l'aise. Pour autant je ne pense pas que les chaussures disons à indice minimaliste > 70 soient une meilleure alternative mais plutôt que c'est surement plus facile.
    En somme la five fingers c'est trop peu pour être une vraie protection et trop pour permettre une foulée protectrice.

    Pour finir, le problème n'est pas l'outil bien sur, c'est la manière et la personne qui s'en sert. Avoir le permis n'est pas l'assurance de savoir conduire une F1.

    Dans mon cas je continue a porter mes VFF (kso et v-trek) dans le quotidien si j'ai besoin, je mets les v-run au placard et je passe en barefoot. L'avenir nous dira si j'ai raison ;)

    PS: je me demande si le problème est le même avec d'autres marques ayant un équivalent minimaliste comme les Merrel Vapor Glove.

    PS2: je me demande aussi pourquoi les sandales semblent plébiscité par les barefooters au détriment des VFF (par exemple).
     
    #13 AnthonyV, Aug 29, 2022
    Last edited: Aug 29, 2022
  14. AnthonyV

    AnthonyV Barefooters

    Joined:
    May 2, 2022
    Messages:
    15
    Likes Received:
    25
    Une petite mise à jour:
    Depuis j'ai bien avancé sur ma pratique et j'ai suis arriver à prévoir et adapter.
    J'avais un plan défini que j'ai adapté selon mes capacités et ms activités annexes.
    Aussi si je sentais que physiquement c'était à la limite alors je réduisais la sortie précédente.

    2 choses que j'ai appris de ken Bob:
    - quand je cours une nouvelle distance ou plus longtemps, je m'arrête avant et je vérifie mes pieds et mes sensations dans les mollets. si tout est ok je continue. Par exemple au début pour les sorties de 15' je le faisais à 5' puis 10'.
    Maintenant avec les sorties de 25' je le fais à 20 seulement
    - Chaque nouvelle sortie est minimum égale au temps de la précédente diviser par deux. Si je dépasse ce temps alors je considère cela comme sortie réussi et ainsi j'évite de forcer en focalisant sur un objectif trop haut.

    Pour ceux que ça intéresse, voici mon plan. Notez que:
    - avant le démarrage du plan j'avais introduit des courses pieds nus lors de mes courses chaussées
    - Hormis les deux premieres sorties de la S1, tout à été fait PN exclusivement
    - En S2 j'ai trouvé avoir été un peu trop vite en augmentation de temps, j'ai fais une sortie moins longue
    - En S3 je n'ai fais aucune augmentation du temps car en le we de cette semaine là j'ai fais 54km de randonné en 3j. Je ne voulais pas ajouter du stress sur du stress et j'étais déjà content de pouvoir valider une sortie PN de 20' (la randonnée a été faite en VFF)

    En regardant le plan on comprend un peu le principe et donc qu'en continuant ainsi on devrait atteindre un volume cible (celui avant la transition) d'environ 200 minutes par semaine d'ici un mois.

    Ceci dit, cet l'objectif, s'il en est, sera atteint quand j'en serais capable, aucun stress là dessus et peut être que ça prendra un mois de plus. Le tout est de continuer à prendre du plaisir.

    [​IMG]

    [​IMG]
     
    Sly and Lambda like this.

Share This Page